Randonnées, cueillettes, feu de bois…Un automne en Margeride

Ce qui fait la renommée de la Margeride, ce sont ses grands espaces préservés et ses saisons très marquées. Et l’automne ne déroge pas à la règle !

Après la frénésie de l’été, c’est le moment de prendre son temps. Cueillette de champignons, cocooning, balades en forêt et brame du cerf : l’automne en Lozère est une saison riche en sensations et en découvertes… Alors pensez à prendre une petite laine et suivez-nous !

  • On part pour : un week-end, une semaine de vacances ou bien une excursion à la journée pour prendre l’air !
  • Quand ? La réponse est dans le titre !
  • Idéal pour : tou·te·s les amateurs de grands espaces et de promenades automnales, en famille, en duo ou entre amis

Cueillez quelques champignons 

Cèpes, bolets, girolles, coulemelles, la nature en Lozère est vraiment généreuse ! La forêt domaniale du Mont Mouchet est un lieu idéal pour débuter l’activité de cueillette. Pour vous aider à reconnaître les champignons, vous trouverez dans nos Bureaux d’Information Touristique des guides d’identification des champignons de nos régions.

L’Office de Tourisme Margeride en Gévaudan organise également des sorties d’initiation à la mycologie qui vous permettront de découvrir des variétés de champignons comestibles méconnus !

Attention au respect de la ressource ! La cueillette est limitée, dans les forêts domaniales, à un panier de 5 litres par personne et par jour. Et nous ne le rappellerons jamais assez : si on ne connait pas un champignon, on ne le touche pas ! En cas de doute sur l’identification d’un champignon, demandez conseil au comptoir d’une pharmacie.

Pour ceux et celles qui n’auraient pas le temps de la cueillette 

Vous pourrez vous en procurer, frais ou secs, auprès de commerces spécialisés comme « La Cave Boyer », route de Saint-Alban au Malzieu-Ville, et sur les marchés hebdomadaires de Saint-Chély-d’Apcher (jeudi matin) et du Malzieu-Ville (mardi matin), selon la saison. Vous trouverez également, dans nos différents Bureaux d’Information Touristique, des spécialités lozériennes à base de cèpes : liqueurs de cèpes, pâtes et riz aux cèpes, cèpes confiturés… Des aides culinaires originales et des idées de recettes pour tous les gourmandes et gourmands ! Les « petits bouchons » au vinaigre à utiliser toute l’année en condiment, un rôti de veau de Lozère et sa poêlée de cèpes ail et persil ou à la crème et cidre, des aumônières champignons et fromage frais, ou dans un hamburger, il y a de quoi cuisiner pour tous les goûts ! 

Profitez d’un moment cocooning

Après un été festif, souvent à 100 à l’heure, il est temps de ralentir et de prendre soin de soi et de ses proches, autrement… Et si vous en profitiez pour vous délasser dans un spa ou un centre thermal ? La station thermale de la Chaldette propose des soins « détente » avec une vue magnifique sur l’Aubrac et la rivière du Bès !

Parmi l’offre de meublés de tourisme ou d’hôtels en Haute-Lozère, vous en trouverez également qui possèdent des saunas et/ou des jacuzzis.

Un bon repas élaboré à partir de produits locaux, une soirée lecture ou jeux de société au coin du feu, les idées ne manquent pas pour se ressourcer en couple ou en famille…

Flânez en forêt

Les balades en forêt, à l’automne, sont épatantes. La lumière et les couleurs y sont somptueuses ! Les amateurs de photographie se régaleront à immortaliser ces atmosphères uniques.

En Haute-Lozère, vous trouverez des parcours de randonnée variés accessibles à tous : de 3 à 15 km, avec peu de dénivelé ou au contraire plus ardus pour les aficionados de marche en moyenne montagne.

Parmi nos circuits, nous vous conseillons deux coups de cœur qui se prêtent particulièrement à la saison :

~ Le Tour du Lac de Charpal 

Avec son petit « air de Canada », c’est le parcours incontournable ! Ce parcours d’environ 8 km ne représente aucune difficulté. Il est idéal à faire en famille. Les bois y arborent des dégradés de couleurs exceptionnels allant du vert sapin sombre au jaune orange flamboyant. La brume qui s’élève du lac ajoute une touche poétique à l’ensemble. Pas tout à fait convaincu.e.s ? Alors lisez ceci !

~ Le sentier des Tourbières de Lajo 

Ce parcours de 4 km, facile, vous emmènera dans un monde féérique. Ces bois et ces tourbières protégés par la zone Natura 2000 « Les Monts de la Margeride » possèdent une biodiversité remarquable. Les hêtraies parcourues de blocs de granite éparses sont particulièrement colorées en cette saison, allant du vert au rouille en passant par le jaune. Les parties boisées de conifères forment des tunnels brumeux autour du sentier  et laissent apparaître de longues barbes de lichen. Lorsque vous atteindrez les tourbières aménagées par des pontons, vous y découvrirez le saule des lapons (parmi les plus petits arbres du monde, à peine quelques centimètres de haut !), le bouleau nain, des volutes de cotons des linaigrettes à feuilles étroites et la droséra, petite plante carnivore, qui capture les insectes avec de la glue. Toutes les infos pratiques sont par ici.

Ecoutez le brâme du cerf

De mi-septembre à mi octobre, à la tombée de la nuit, des rugissements gutturaux dominent les bois. Les cerfs sortent de leur discrétion habituelle...

Le brame est le cri que poussent les cerfs pour attirer l’attention des femelles pendant la saison des amours. Mais cela peut aussi être un cri d’intimidation destiné aux autres mâles présents à proximité.

Pour les personnes non habituées, c’est vraiment très impressionnant ! 
Afin de vivre ce moment dans les meilleures conditions possibles, sans gêner la vie des cervidés, nous vous invitons à vous inscrire à une animation organisée par des professionnels, animateurs nature, et gardes de la fédération de chasse. L’Office de Tourisme Margeride en Gévaudan organise par exemple, en octobre, une sortie sur le brame, encadrée par un professionnel.

En résumé, l’automne en Margeride est une saison que peu de visiteurs envisagent ! Pourtant, entre les bonnes tablées, les hébergements cosys, les sentiers tranquilles, la faune surprenante et les couleurs des paysages, le tout à moins de 2h de Montpellier et 1h30 de Clermont-Ferrand, on peut difficilement rêver mieux !